Acanthologie: ou, Dictionnaire épigrammatique

Portada
Marchands de nouveautés, 1817 - 326 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 112 - Paris commença la méthode De ces sifflets qui sont tant à la mode. « Ce fut, dit l'un, aux pièces de Boyer. » Gens pour Pradon voulurent parier. « Non, dit l'acteur : je sais toute l'histoire, Que par degrés je vais vous débrouiller : Boyer apprit au parterre à bâiller ; Quant à Pradon, si j'ai bonne mémoire, Pommes sur lui volèrent largement ; Mais, quand sifflets prirent commencement. C'est (j'y jouais, j'en suis témoin fidèle). C'est à l'Aspar du sieur de Fontenelle.
Página 50 - Maudit soit l'auteur dur dont l'âpre et rude verve , Son cerveau tenaillant , rima malgré Minerve ; Et , de son lourd marteau martelant le bon sens , A fait de méchants vers douze fois douze cents
Página 22 - Et, quant à Figaro... le drôle à son patron Si scandaleusement ressemble, II est si frappant qu'il fait peur. Mais, pour voir à la fin tous les vices ensemble, Le parterre en chorus a demandé l'auteur.
Página 27 - J'en boirais moins que ne fait un moineau. Je tirerai pourtant de mon cerveau Plus aisément, s'il le faut, un rondeau, Que je n'avale un plein verre d'eau claire A la fontaine. De ces rondeaux un livre tout nouveau A bien des gens n'a pas...
Página 239 - Ci-gît l'illustre et malheureux Rousseau. Le Brabant fut sa tombe, et Paris son berceau : Voici l'abrégé de sa vie Qui fut trop longue de moitié : II fut trente ans digne d'envie, Et trente ans digne de pitié.
Página 258 - L'épigramme suivante a été faite également au sujet du Resurrexit* Grâce au bon roi qui règne en France Nous allons voir la poule au pot ! Cette poule est la finance Que plumera le bon Turgot. Pour cuire cette chair maudite , II faut la Grève pour marmite , Et l'abbé Terrai pour Fagot.
Página 155 - Le traducteur qui rima l'Iliade De douze chants prétendit l'abréger : Mais par son style, aussi triste que fade, De douze en sus il a su l'allonger. Or , le lecteur , qui se sent affliger , Le donne au diable, et dit, perdant haleine : « Eh ! finissez, rimeur à la douzaine ! « "Vos abrégés sont longs au dernier point.
Página 9 - En un triste abandon réduisit sa vieillesse. Au sortir d'un sermon la fièvre le saisit, Las d'avoir écouté sans avoir contredit ; Et tout près d'expirer, gardant son caractère, II faisait disputer le prêtre et le notaire.
Página 31 - Boileau copie ; on dirait qu'il invente. Comme un miroir il a tout répété. Mais l'art jamais n'a su peindre la flamme: Le sentiment est le seul don de l'âme Que le travail n'a jamais imité.
Página 269 - C'est fait. Vous lui donnez un an ? Vous l'insultez !... En dix ou douze veilles, Sujets manques par l'aîné des Corneilles, Sujets remplis par le fier Crébillon, II refond tout. Peste ! voici merveilles ! Et la besogne est-elle bonne ?... Oh ! non.

Información bibliográfica