œuvres de M. J. Chénier ...: précédés d'une notice sur Chénier, Volumen3

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 216 - Quelquefois en attachant mes yeux sur toi, j'allais jusqu'à former des désirs aussi insensés que coupables: tantôt j'aurais voulu être avec toi la seule créature vivante sur la terre ; tantôt, sentant une divinité qui m'arrêtait dans mes horribles transports, j'aurais désiré que cette divinité se fût anéantie, pourvu que serrée dans tes bras, j'eusse roulé d'abîme en abîme avec les débris de Dieu et du monde!
Página 422 - Je ne trouve qu'en vous je ne sais qu'elle grace Qui me charme toujours et jamais ne me lasse. De l'aimable vertu doux et puissants attraits! Tout respire en Esther l'innocence et la paix. • Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres Et fait des jours sereins de mes jours les plus sombres...
Página 74 - SaintLambert dans l'ensemble de son exécution , nous y louerons d'abord , non la chaleur des mouvemens, l'énergie des expressions , mais la pureté continue , la politesse exquise et l'élégante souplesse du style. Les diverses parties pourraient être plus intimement liées entre elles; mais elles sont homogènes quant au fond de la doctrine ; et cette doctrine , qui n'est ni trop relâchée , ni trop sévère , n'a d'autre base que la nature de l'homme , et d'autre objet que son bonheur. Une...
Página 18 - Saint -Pierre, a réuni, comme en ses autres ouvrages, l'art de peindre par l'expression, l'art de plaire à l'oreille par la musique du langage, et l'art suprême d'orner la philosophie par la grâce.
Página 12 - Suivant leurs pas , comme la fortune, cette éloquence a retenti dans la cité d'Alexandrie , dans l'Egypte où périt Pompée, dans la Syrie, qui reçut les derniers soupirs de Germanicus. Depuis , en Allemagne, en Pologne , au milieu des capitales étonnées, à Vienne , à Berlin , à Varsovie , elle était fidèle...
Página 3 - ... avançons dans le travail qui nous a été prescrit, et plus nous sentons quel poids il nous impose. Comment, de leur vivant même, apprécier tant d'écrivains, non sur de rigoureuses théories , sur des faits démontrés , sur des calculs évidens , mais sur des choses réputées arbitraires, stir l'esprit, le goût, le talent, l'imagination, l'art d'écrire?
Página 371 - Les clercs où sapience l'on ne peut trop honorer , et tant que sapience sera honorée en ce royaume, il continuera à prospérité : mais quand déboulée y sera , il décherra.
Página 282 - Plus justes, plus soigneux de la gloire nationale, fondée en si grande partie sur les monumens littéraires, nous rendons hommage à ce talent inépuisable qui, bravant la délicatesse outrée de notre langue poétique, a su vaincre ses dédains et la dompter pour l'enrichir, dont les défauts brillans sont et seront trop imités, mais dont les beautés, presque sans nombre, auront trop peu d'imitateurs ; à qui nous devons huit...
Página 216 - ... qui restent vulgaires en dépit des formes les plus bizarres, ne sont ni amenés, ni motivés, ni liés entre eux, ni suspendus par aucun obstacle. Quant aux détails, on y sent l'affectation marquée d'imiter l'auteur de Paul et Virginie; mais, pour lui ressembler, il faudrait, comme lui, décrire et peindre.
Página 164 - Incorruptible dispensateur et de la gloire et de la honte, il représente cette conscience du genre humain que, selon ses énergiques expressions , les tyrans croyaient étouffer au milieu des flammes , en faisant brûler publiquement les œuvres du talent resté libre et les éloges de leurs victimes, dans ces mêmes places où le peuple romain s'assemblait sous la république. Son livre est un tribunal où sont jugés en dernier ressort les opprimés et les oppresseurs...

Información bibliográfica