Correspondance littéraire, philosophique et critique de Grimm et de Diderot, depuis 1753 jusqu'en 1790, Volumen9

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 226 - On est dans un siècle où les remèdes nuisent au moins autant que les vices. » Savezvous ce que c'est ? L'époque est venue de la chute totale de l'Europe et de la transmigration en Amérique. Tout tombe en pourriture ici, religion, lois, arts, sciences, et tout va se rebâtir à neuf en Amérique. Ce n'est pas
Página 335 - prendrais patience; mais que tous les soirs, quand le roi entre chez la reine pour se coucher, le comte de Benavente me charge de l'épée de Sa Majesté, d'un potde-chambre, et d'une lampe que je renverse ordinairement sur mes habits ; cela
Página 183 - si rares. Voici les vers : Digne fils du plus grand des rois, Son amour est notre espérance , Vous qui, sans régner sur la France, Régnez sur le cœur des François , Souffrez-vous que ma vieille veine , Par un effort ambitieux , Ose vous donner une
Página 317 - est venu à dire qu'elle étudiait la géométrie pour parvenir à entendre son livre. Sa science est un problème difficile à résoudre. Elle n'en parle que comme Sganarelle parlait latin, devant ceux qui ne le savaient pas. Belle, magnifique, savante, il ne (i) Ce Portrait se trouve dans la Correspondance de madame du
Página 188 - loge de madame la maréchale de Villars, où était sa belle-fille. Le parterre était fou ; il a crié à la duchesse de Villars de me baiser, et il a tant fait de bruit, qu'elle a été obligée d'en passer par-là, par l'ordre de sa
Página 191 - s'en alla faire une visite à Son Altesse la duchesse de Gotha, qui l'a toujours honoré d'une amitié constante jusqu'à sa mort. C'est pour elle qu'il écrivit les Annales de l'Empire. «Quand il fut à Francfort-sur-le-Mein, un bon Allemand, qui n'aimait ni les Français ni leurs vers, vint, le I er juin, lui redemander les OEuvres
Página 16 - connaisse sa tournure et ses ouvrages. « Vos transports, lui ai-je dit, ne m'étonnent point, c'est la joie d'un fils qui retrouve un père qu'il n'a jamais vu.» Ce mot a été répété avec tant de complaisance par les amis de M. Sedaine, que l'on voudra bien me pardonner le ridicule d'oser le citer ici moi-même. DE
Página 443 - froide, des vertus molles et peu actives, qui, pour s'exercer, avaient besoin d'être averties, mais qui n'avaient besoin que de l'être. Madame Geoffrin allait chez son ami, et lui peignait avec intérêt et sentiment l'état des malheureux qu'elle voulait soulager. Ils sont bien à plaindre, disait le philosophe, et il ajoutait quelques mots sur le malheur
Página 309 - 2° Vous avez avancé qu'il était impossible à l'homme d'avoir des idées claires sur l'essence de Dieu, et qu'il fallait se contenter de l'adorer en silence. « 3° Vous avez distingué un certain culte de l'homme du culte du citoyen. « 4" Vous avez dit ( dans un Essai sur les passions ) qu'il y avait des momens de
Página 122 - Non-seulement il traduisit les vers blancs en vers blancs , les vers rimes en vers rimes, la prose en prose, mais il rendit figure pour figure. Il opposa l'ampoulé à l'enflure, la naïveté et même la bassesse à tout ce qui est naïf et bas dans l'original : c'était la seule manière de faire connaître