Satires de D. J. Juvénal, Volumen2

Portada
Théophile Berquet, Libraire, 1825
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 174 - Pour toute ambition, pour vertu singulière, II excelle à conduire un char dans la carrière, A disputer des prix indignes de ses mains, A se donner lui-même en spectacle aux Romains, A venir prodiguer sa voix sur un théâtre, A réciter des chants qu'il veut qu'on idolâtre ; Tandis que des soldats, de moments en moments, Vont arracher pour lui les applaudissements.
Página 67 - Le moindre solécisme en parlant vous irrite ; Mais vous en faites, vous, d'étranges en conduite. Vos livres éternels ne me contentent pas ; Et, hors un gros Plutarque à mettre mes rabats, Vous devriez brûler tout ce meuble inutile, Et laisser la science aux docteurs de la ville...
Página 52 - Audio, quid veteres olim moneatis amici: Pone seram, cohibe: sed quis custodiet ipsos Custodes ? cauta est et ab illis incipit uxor.
Página 150 - Mais je ne puis souffrir qu'un fat, dont la mollesse N'a rien pour s'appuyer qu'une vaine noblesse, Se pare insolemment du mérite d'autrui, Et me vante un honneur qui ne vient pas de lui.
Página 19 - Des plus affreux plaisirs la trace encor récente, Rien ne peut réprimer l'ardeur qui la tourmente : Un lit dur et grossier charme plus ses regards Que l'oreiller de pourpre où dorment les Césars. Tous ceux que dans cet antre appelle la nuit sombre, Son regard les invite et n'en craint pas le nombre. Son sein nu, haletant, qu'attache un réseau d'or, Les défie, et triomphe, et les défie encor. C'est là que, dévouée à d'infâmes caresses, Des muletiers de Rome épuisant les tendresses, Noble...
Página 266 - ... \orandum est ut sit mens sana in corpore sano. ) fortem posee animum mortis terrore carentem, qui spatium vitae extremum inter munera ponat naturae, qui ferre queat quoscumque labores, nesciat irasci, cupiat nihil et potiores 360 Herculis aerumnas credat saevosque labores et venere et cenis et pluma Sardanapalli.
Página 162 - Alors le noble allier, pressé de l'indigence, Humblement du faquin rechercha l'alliance ; Avec lui trafiquant d'un nom si précieux, Par un lâche contrat vendit tous ses aïeux...
Página 245 - Sont bons pour étonner des enfants et des femmes ; Que c'est s'embarrasser de soucis superflus , Et qu'enfin tout dévot a le cerveau perclus. En un mot, qui voudrait épuiser ces matières , Peignant de tant d'esprits les diverses manières , II...
Página 26 - Quis feret uxorem, cui constant omnia? malo, Malo Venusinam, quam te, Cornelia mater Gracchorum, si cum magnis virtutibus affers Grande supercilium et numeras in dote triumphos. Tolle tuiim, precor, Hannibalem victumque Syphacem 170 In castris, et cum tota Carthagine migra! Parce, precor, Paean, et tu. dea, pone sagittas: Nil pueri faciunt, ipsam configite matrem!
Página 264 - Nil ergo optabunt homines ? Si consilium vis, Permittes ipsis expendere numinibus quid Conveniat nobis rebusque sit utile nostris. Nam pro jucundis aptissima quaeque dabunt di. Carior est illis homo quam sibi.

Información bibliográfica