Bulletin de la Société de géographie

Portada
Société de géographie, 1822
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 225 - Voyage à l'oasis de Thèbes et dans les déserts situés à l'orient et à l'occident de la Thébaïde, fait pendant les années 1815, 1816, 1817 et 1818 par M. Frédéric CAILLIAUD (de Nantes) ; rédigé et publié par M. Jomard ; contenant : 1° le Voyage à l'oasis du Dakel, par M.
Página 65 - Rechercher l'origine des divers peuples répandus dans l'Océa» nie ou les îles du Grand-Océan situées au sud-est du continent » d'Asie, en examinant les différences et les ressemblances qui » .existent entre eux et avec les autres peuples, sous le rapport de » la configuration et de la constitution physique, des mœurs, des » usages, des institutions civiles et religieuses, des traditions et des » monumens ; en comparant les élémens des langues, relative...
Página 3 - La Société est instituée pour concourir aux progrès de la géographie ; elle fait entreprendre des voyages dans les contrées inconnues ; elle propose et décerne des prix, établit une correspondance avec les Sociétés savantes, les voyageurs et les géographes; publie des relations inédites, ainsi que des ouvrages, et fait graver des cartes.
Página 65 - Société préférera le travail qui, en s'étendant jusqu'aux rivages des mers , donnera la position géographique du plus grand nombre de points à l'aide desquels on pourrait tracer avec précision des lignes de niveau, ainsi que la ligne de séparation des eaux et les limites des différons bassins.
Página 112 - Frédiani, dans un accès de délire, a brûJe tous ses papiers, ouvrage de dix-huit mois; ensuite il est devenu fou à l'attacher. Dans ce moment il est atteint d'un mal qui fait désespérer pour ses jours. Nous nous estimons très-heureux, mon compagnon et moi, d'avoir pu échapper jusqu'à présent aux maladies qui sont si communes dans ce pays. La belle saison d'hiver, où nous entrons , nous fait espérer un heureux voyage": la durée en sera de trois à quatre mois. Puis, de retour à Sennâr...
Página 65 - mœurs , des usages , des institutions civiles et religieuses , des > traditions et des monumens ; en comparant les élémens des » langues, relativement à l'analogie des mots et aux formes » grammaticales , et en prenant en considération les moyens de » communication , d'après les positions géographiques , les vents » régnans, les courans et l'état de la navigation.
Página 111 - Sennar, le novembre 1821. ENFIN je vous annonce notre départ sous peu de jours pour la province de Fazoële, après un long et pénible séjour ici de cinq mois. Nous y avons couru beaucoup de risques, à cause de la maladie régnante ; la saison des pluies a été en partie la cause de ce retard ; si j'eusse pu prévoir que nous dussions rester "ici aussi long-temS, j'aurais peut-être renoncé à visiter les royaumes plus au Sud. Pendant ce tems , j'ai pris toutes les notions qu'il m'a été possible...
Página 118 - ... faudrait supposer un cours de plus de deux mille lieues à un fleuve unique, l'absence d'une grande chaîne longitudinale propre à chaque continent , une pente presque nulle, et ce qui est encore plus inadmissible, un coude à angle aigu, au milieu même du cours de ce prétendu Nil. Une autre considération non moins frappante est celle-ci : quiconque a étudié le régime des eaux courantes, sait que la pente d'un fleuve va toujours en décroissant de la source à l'embouchure , suivant une...
Página 117 - Blanc paraît sortir pour se jeter à l'est dans la Nubie, ne renfermeraient-elles pas , dans les hautes eaux , un grand lac comme celui de Dembea , d'où sort le fleuve Bleu?
Página 113 - Nil à Fazoële; les chefs musulmans de cette province traitèrent avec le prince, et payèrent un tribut. De là, nous partîmes pour l'intérieur , ayant toujours les païens à combattre , et nous arrivâmes dans la province de...

Información bibliográfica