De la nouvelle proposition relative au bannissement de Charles X et de sa famille ou Suite de mon dernier écrit: "De la Restauration et de la Monarchie élective"

Portada
Le Normant, 1831 - 72 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Contenido

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 33 - Napoléon avait marché plus vite que toute une lignée : haut enjambé, dix ans lui avaient suffi pour mettre dix siècles derrière lui. Le duc de Reichstadt présentait en outre aux hommes de religion et à ceux que le préjugé, du sang domine, ce qui complaisait à leurs idées : un sacre par les mains du souverain pontife ; la noblesse par une fille des Césars.
Página 34 - L'armée eût reçu avec o'rgueil le descendant des victoires. La monarchie élective a jusqu'ici peu honoré le drapeau dont elle s'est parée; il n'a flotté que sur la porte des ministres et sous les murs de Lisbonne; il n'a été déchiré que par les vents : la pluie déteint son pourpre et son azur; il ne reste qu'un pavillon d'un blanc sale, vraie couleur de la quasilégitimité.
Página 143 - Qu'on déplore ou qu'on glorifie les transformations sociales advenues, il faut prendre la nation telle qu'elle est, les faits tels qu'ils sont, entrer dans l'esprit de son temps, afin d'avoir action sur cet esprit. Tout est dans la main de Dieu, excepté le passé qui, une fois tombé de cette main puissante, n'y rentre plus.
Página 11 - Un conquérant, dans sa fortune altière, Se fit un jeu des sceptres et des lois , Et de ses pieds on peut voir la poussière Empreinte encor sur le bandeau des rois.
Página 26 - ... le donnera à ses serviteurs. Il vous « fera payer la dîme de vos blés , et du revenu de vos « vignes pour avoir de quoi donner à ses eunuques et à ses • officiers.
Página 80 - Romains la connurent, jusqu'à nos jours, jamais terre ne fut plus arrosée de sang : c'est parce que cette terre est commerçante et féconde, parce qu'aucune montagne ne l'abrite, parce qu'elle est ouverte à tout venant par le cours même de ses eaux ; c'est parce qu'elle est frontière des races germaniques et gallo-romaines, parce qu'elle est le passage naturel et inévitable de toutes les armées ; c'est à cause de toutes ces circonstances qu'elle n'a cessé, qu'elle ne cessera d'être le...
Página 45 - L'assertion serait juste, s'il s'agissait de la vie, mais si ce que l'on prend pour la vie est l'agonie, une lente gangrène ? Cela va, parce que le dernier moment n'est pas arrivé : le Bas-Empire mit quatre siècles à mourir. Dans une société morbifique, les formes transitoires du gouvernement ont aussi, comme cette société même, une sorte de végétation animale entre l'être et le néant. La difficulté d'avenir que nous éprouvons, l'absence de tout, l'essai malheureux de tout, la dégénération...
Página 18 - De la nouvelle proposition relative au bannissement de Charles X et de sa famille, ou suite de mon dernier écrit : De la Restauration et de la Monarchie élective.
Página 27 - CHAPITRE DIXIÈME TEL QU'EN LUI-MÊME ENFIN... La morl que j'ai toujours singulièrement aimée... CHATEAUBRIAND. I CHATEAUBRIAND, POURQUOI FUIR TA PATRIE? ÉPUBLICAIN par nature, monarchiste par raison et bourbonien par honneur, je me serais beaucoup mieux arrangé d'une démocratie, si je n'avais pu conserver la monarchie légitime, que de la monarchie bâtarde octroyée par je ne sais qui.
Página 8 - Nous sommes tous sous le coup d'une nécessité : les uns attachent léu* vie au succès, les autres au malheur. Autant de fois qu'on renouvellera des actes de violence contre la famille déchue, autant de fois je m'élèverai contre ces actes. Mes protestations vous importeront peu , je le sais ; mais elles m'importent à moi , qui d'ailleurs n'ai de vous ni crainte ni souci. De quoi pourriez-vous vous plaindre? loin de me dérober aux lois faites ou à faire (complément forcé de votre système),...

Información bibliográfica