Révolution française (1830): histoire de dix ans, 1830-1840, Volumen1

Portada
F. H. Jeanmaire, 1882 - 1072 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página xxx - Le sieur comte de Villèle, président de notre Conseil des ministres et ministre secrétaire d'Étal au département des finances, est chargé par intérim du portefeuille des affaires étrangères, en remplacement du sieur vicomte de Chateaubriand.
Página 11 - Si de coupables manœuvres suscitaient à mon gouvernement des obstacles, que je ne peux pas, que je ne veux pas prévoir, je trouverais la force de les surmonter dans ma résolution de maintenir la paix publique, dans la juste confiance des Français et dans l'amour qu'ils ont toujours montré pour leur roi.
Página 93 - Charles X ne peut plus rentrer dans Paris; il a fait « couler le sang du peuple. « La république nous exposerait à d'affreuses divisions ; : elle nous brouillerait avec l'Europe. « Le duc d'Orléans est un prince dévoué à la cause de • la révolution. « Le duc d'Orléans ne s'est jamais battu contre nous. « Le duc d'Orléans était à Jemmapes. " ".-; « Le duc d'Orléans est un roi citoyen.
Página 130 - V à la couronne. Vous prendrez, d'ailleurs, toutes les mesures qui vous concernent pour régler les formes du gouvernement pendant la minorité du nouveau Roi. Ici je me borne à faire connaître ces dispositions. C'est un moyen d'éviter bien des maux.
Página 158 - La déclaration apportée à cette Chambre est beaucoup moins compliquée pour moi que pour ceux de MM. les pairs qui professent une opinion différente de la mienne. Un fait, dans cette déclaration, domine à mes yeux tous les autres, ou plutôt les détruit. Si nous étions dans un ordre de choses régulier, j'examinerais sans doute avec soin les changements qu'on prétend opérer dans la Charte. Plusieurs de ces changements ont été par moimême proposés.
Página 70 - ; et, faisant quelques pas' vers la pendule : « Mettez en note, ajouta-t-il d'un ton solennel, que le « 29 juillet 1830, à midi cinq minutes, la branche aînée « des Bourbons a cessé de régner sur la France.
Página 110 - L'acte destiné à apprendre cette acceptation aux Parisiens était conçu en ces ternies : « Habitants de Paris, « Les députés de la France, en ce moment réunis à « Paris, ont exprimé le désir que je me rendisse dans « cette capitale pour y exercer les fonctions de lieutenant
Página 158 - Je reconnais au malheur toutes les sortes de puissance, excepté celle de me délier de mes serments de fidélité. Je dois aussi rendre ma vie uniforme : après tout ce que j'ai fait, dit et écrit pour les Bourbons, je serais le dernier des misérables si je les reniais au moment où, pour la troisième et dernière fois, ils s'acheminent vers l'exil.
Página 153 - ... et de la situation générale où la France s'est trouvée placée à la suite de la violation de la Charte constitutionnelle, considérant en outre que, par suite de cette violation et de la résistance héroïque des citoyens de Paris, SM Charles X, SAR Louis-Antoine, dauphin, et tous les membres de la branche aînée de la maison royale sortent...
Página 245 - Ces arrangements ne pourront affecter en rien les droits que le roi des Pays-Bas et la Confédération Germanique exercent sur le grand-duché de Luxembourg.

Información bibliográfica