Mélanges historiques

Portada
P.J. de Mat, 1827 - 468 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 282 - J'ignore quels sont les desseins de Dieu sur ma race et sur moi ; mais je connais les obligations qu'il m'a imposées par le rang où il lui a plu de me faire naître. Chrétien, je remplirai ces obligations jusqu'à mon dernier soupir; fils de saint Louis, je saurai, à son exemple, me respecter jusque dans les fers; successeur de François Ier, je veux du moins pouvoir dire comme lui : « Nous » avons tout perdu, fors l'honneur.
Página 97 - Bonaparte avec ceux qui l'ont précédé ; j'estime sa valeur, ses talents militaires ; je lui sais gré de plusieurs actes d'administration, car le bien que l'on fera à mon peuple me sera toujours cher ; mais il se trompe, s'il croit m'engager à transiger sur mes droits.
Página 250 - Il s'élève derrière nous une génération impatiente de tous les jougs, ennemie de tous les rois; elle rêve la république, et est incapable par ses mœurs des vertus républicaines. Elle s'avance , elle nous presse , elle nous pousse : bientôt elle va prendre notre place.
Página 364 - Toulon s'insurgera contre les Espagnols et les «Anglois, et l'esprit de Marseille se relèvera à la «hauteur de la révolution républicaine. « Enfin, chaque coup que vous porterez à la Vendée « retentira dans les villes rebelles , dans les départe« ments fédéralistes et dans les frontières envahies.
Página 227 - ... les Bourbons réunis, au lever de l'aube, dans une salle de spectacle déserte, autour du lit de leur dernier fils assassiné. Heureux l'homme ignoré du monde, qui se réveille dans une chaumière, au milieu de ses enfants que ne poursuit point la haine, et dont aucun ne manque aux embrassements paternels! A quel prix faut-il maintenant acheter les couronnes? et qu'est-ce aujourd'hui qu'un empire ? Tout espoir s'évanouissoit ; les symptômes les plus alarmants étoient revenus.
Página 378 - du 2 août 1793, des matières combustibles de « toute espèce pour incendier les bois , les taillis
Página 10 - Portugal , onze rois de Naples et de Sicile , quatre rois de toutes les Espagnes et des Indes, trois rois de Hongrie , trois empereurs de Constantinople , trois rois de Navarre de la branche d'Évreux, et Antoine de la maison de Bourbon ; dix-sept ducs de Bourgogne de la première et de la seconde maison , douze ducs de Bretagne , deux ducs de Lorraine et de Bar.
Página 424 - Ne vous étonnez pas de ceci; car le temps vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront la voix du Fils de Dieu ; 29. et ceux qui auront fait de bonnes œuvres sortiront des tombeaux, pour ressusciter à la vie; mais ceux qui en auront fait de mauvaises en sortiront, pour ressusciter à leur condamnation.
Página 114 - ... venu me trouver sur les onze heures du matin ; il m'a proposé tout uniment de nous défaire de l'usurpateur par le moyen le plus court. Je ne lui ai pas donné le temps de m'achever les détails de son projet, et j'ai repoussé cette proposition avec horreur, en l'assurant que, si vous étiez ici, vous feriez de même ; que nous serions toujours les ennemis de celui qui s'est arrogé la puissance...
Página 251 - Buonaparte l'auroit pu dompter en l'écrasant , en l'envoyant mourir sur les champs de bataille , en présentant à son ardeur le fantôme de la gloire , afin de l'empêcher de poursuivre celui de la liberté...

Información bibliográfica