Bibliothèque de l'École des chartes

Portada
Librairie Droz, 1846
"Bulletin bibliographique" in each number, 1839/1840-1848/1849; "Bibliographie" including "Livres nouveaux" (titles numbered continuously for each year) in each number, 1849-1959.
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 247 - Zellande et de Namur, marquis du Saint Empire, seigneur de Frise, de Salins et de Malines, A noz bailliz de Gand, de Wase et de nostre terrouer des Quatre Mestiers ou à leurs lieuxtenans, Salut.
Página 301 - Il n'ya qu'une seule chose qui m'a choqué; c'est l'endroit du foie et du cœur. Il me semble que vous les placez autrement qu'ils ne sont; que le cœur est du côté gauche, et le foie du côté droit. SGANARELLE. Oui, cela était autrefois ainsi; mais nous avons changé tout cela, et nous faisons maintenant la médecine d'une méthode toute nouvelle.
Página 269 - Petigny , publie en ce moment un ouvrage qui aura environ vingt livraisons, contenant chacune deux feuilles de texte, in-4°, et deux planches de vues et dessins de monuments. Les planches sont exécutées par M. Launay, professeur de dessin et correspondant du comité historique des arts et monuments au ministère de l'instruction publique.
Página 155 - Et depuis que elle fut férue, elle se efforçoit plus fort de dire que chacun se approchas! des murs et que la place seroit prinse. Mais pour ce qu'il estoit nuit et ce que elle estoit bleciée et que les gens d'armes estoient lassez du long assault qu'ilz avoient fait, le sire de Gaucourt et autres vindrent prendre la Pucelle, et oultre son voulloir l'en emmenèrent hors des fossez. Et ainssi faillit l'assault. Et avoit très grant regret d'elle ainssi soy départir, en disant : « Par mon martin,...
Página 271 - Jauioz. — Est-ce vrai, ma mère, ce que j'ai appris ? Est-il vrai que je sois vendue au vieux Jauioz ? — Ma pauvre petite, je n'en sais rien: demandez à votre père. — Mon petit père, dites-moi, est-il vrai que je sois vendue à Louis de Jauioz?
Página 435 - La parole est à M. le ministre de l'instruction publique. M. LE MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE.
Página 531 - Description des médailles gauloises faisant partie des collections de la Bibliothèque royale, accompagnée de notes explicatives, par Adolphe Duchalais, ancien élève de l'Ecole des chartes, membre de la Société royale des Antiquaires de France.
Página 145 - ... les gens de deffence qui estoient dedens. Et n'y mourut de nostre costé que xvi ou xx personnes. Le conte de Sufford fut prins à prinsonnier, ung de ses frères et XL ou L autres ; son autre frère et le sourplus des Englois furent mis à mort. Le lundy ensuivant, la Pucelle, le duc d'Alençon, après ce que ilz eurent ordonné ce que bon leur sembla de gens pour la (l) Lacune dans la copie.

Información bibliográfica