Bibliothèque françoise ou Histoire de la littérature françoise: dans laquelle on montre l'utilité que l'on peut retirer des livres publiés en françois depuis l'origine de l'imprimerie pour la connaissance des belles lettres, de l'histoire, des sciences et des arts : et où l'on rapporte les jugemens des critiques sur les principaux ouvrages en chaque genre écrits dans la même langue, Volumen16

Portada
chez Pierre-Jean Mariette, aux colonnes d'Hercules, 1754
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 92 - MA foi, c'est fait de moi ; car Isabeau M'a conjuré de lui faire un rondeau, Cela me met en une peine extrême. Quoi ! treize vers, huit en eau, cinq en ème ! Je lui ferais aussitôt un bateau.
Página 89 - Et ne savez-vous pas que, sur ce mont sacré, Qui ne vole au sommet tombe au plus bas degré, Et qu'à moins d'être au rang d'Horace ou de Voiture On rampe dans la fange avec l'abbé de Pure?
Página 205 - Je me flattais toujours d'une espérance vaine, Faisant le chien couchant auprès d'un grand seigneur. Je me vis toujours pauvre, et tâchai de paraître ; Je vécus dans la peine, espérant le bonheur, Et mourus sur un coffre, en attendant mon maître.
Página 94 - Parque Nous a fait entrer dans la barque, Où l'on ne reçoit point les corps, Et la gloire et la renommée Ne sont que songe et que fumée, Et ne vont point jusques aux morts.