Annales dramatiques: ou, Dictionnaire général des théâtres ...

Portada
Hénée, chez Babault, 1809
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 332 - Jamais pièce de théâtre n'eut un si grand succès. Je me souviens d'avoir vu en ma vie un homme de guerre et un mathématicien qui, de toutes les comédies du monde, ne connaissaient que le Cid. L'horrible barbarie où ils vivaient n'avait pu empêcher le nom du Cid d'aller jusqu'à eux. Corneille...
Página 194 - J'ai su, par une longue et pénible industrie, Des plus mortels venins prévenir la furie ; Ah ! qu'il eût mieux valu , plus sage et plus heureux , Et repoussant les traits d'un amour dangereux, Ne pas laisser remplir d'ardeurs empoisonnées * Un cœur déjà glacé par le froid des années ! De ce trouble fatal par où dois-je sortir?
Página 193 - Consultez ces héros que le droit de la guerre mena victorieux jusqu'au bout de la terre : libres dans leur victoire, et maîtres de leur foi, l'intérêt de l'état fut leur unique loi ; et d'un trône si saint la moitié n'est fondée que sur la foi promise et rarement gardée. Je m'emporte, seigneur...
Página 344 - Je suis maître de moi comme de l'univers ; Je le suis, je veux l'être. O siècles! ô mémoire ! Conservez à jamais ma dernière victoire ; Je triomphe aujourd'hui du plus juste courroux De qui le souvenir puisse aller jusqu'à vous.
Página 422 - Il peut arriver sans doute des aventures très funestes à de simples citoyens ; mais elles sont bien moins attachantes que celles des souverains, dont le sort entraîne celui des nations. Un bourgeois peut être assassiné comme Pompée ; mais la mort de Pompée fera toujours un autre effet que celle d'un bourgeois.
Página 385 - Qu'il est beau de se défendre Quand le cœur ne s'est pas rendu! Mais qu'il est fâcheux de se rendre Quand le bonheur est suspendu ! Par un discours sans suite et tendre Égarez un cœur éperdu ; Souvent, par un malentendu, L'amant adroit se fait entendre.
Página 195 - L'opposé de la magnanimité est de se dire magnanime. Ce n'est guère que dans un excès de passion, dans un moment où l'on craint d'être avili, qu'il est permis de parler ainsi de soi-même.
Página 191 - Arsame.) Vous , que pour m'en venger j'implore désormais , Courez vous emparer du trône d'Arménie. Avec mon amitié je vous rends Zénobie; Je dois ce sacrifice à mon fils malheureux. De ces lieux cependant éloignez-vous tous deux : De mes transports jaloux mon sang doit se défendre ; Fuyez , n'exposez plus un père à le répandre.
Página 64 - Qui parle ainsi de saint François? Je crois reconnaître la sainte Qui de ma retraite autrefois Visita la petite enceinte. Je crus avoir sainte Vénus, Sainte Pallas, dans mon village : Aisément je les reconnus, Car c'était sainte Du Boccage. L'Amour même aujourd'hui se plaint Que, dans mon cœur étant fêtée, Elle ne fut que respectée : Ah!
Página 344 - Apprends à te connaître, et descends en toi-même. On t'honore dans Rome, on te courtise, on t'aime ; Chacun tremble sous toi, chacun t'offre des vœux ; Ta fortune est bien haut, tu peux ce que tu veux ; Mais tu ferais pitié même à ceux qu'elle irrite, Si je t'abandonnais à ton peu de mérite.

Información bibliográfica