Ruelles, salons et cabarets: histoire anecdotique de la littérature française

Portada
E. Dentu, 1858 - 352 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 81 - II faut écrire à la moderne ; Démosthène et Virgile n'ont point écrit en notre temps, et nous ne saurions écrire en leur siècle ; leurs livres, quand ils les firent, étoient nouveaux, et nous en faisons tous les jours de vieux.
Página 99 - Imite qui voudra les merveilles d'autrui. Malherbe a très bien fait, mais il a fait pour lui ; Mille petits .voleurs l'écorchent tout en vie. . Quant à moi, ces larcins ne me font point d'envie. J'approuve que chacun écrive à sa façon ; J'aime sa renommée et non pas sa leçon.
Página 20 - L'Académie est comme un vrai chapitre; Chacun à part promet d'y faire bien ; Mais tous ensemble ils ne tiennent plus rien, Mais tous ensemble ils ne font rien qui vaille. Depuis six ans dessus l'F on travaille, Et le destin m'auroit fort obligé ' S'il m'avoit dit : Tu vivras jusqu'au G.
Página 163 - Ce n'est pas que le péril où je me trouve ne soit fort grand , puisqu'au moment où je vous écris les cloches sonnent pour la vingt-deuxième personne qui est morte aujourd'hui. Ce sera pour moi quand il plaira à Dieu.
Página 170 - ... semblable à soi, ni long ni petit, carré par le bout, la mâchoire comme le bout du nez , et tout cela , qui en détail n'est pas beau, est à tout prendre assez agréable. Elle a la taille belle sans avoir bon air, elle a la jambe bien faite, la gorge, les bras et les mains mal taillés...
Página 247 - CELUI qui ci maintenant dort Fit plus de pitié que d'envie, Et souffrit mille fois la mort Avant que de perdre la vie. Passant, ne fais ici de bruit, Prends garde qu'aucun ne l'éveille; Car voici la première nuit Que le pauvre Scarron sommeille.
Página 222 - ... j'en ai perdu une et demie du côté gauche, et deux et demie du côté droit, et deux un peu égrignées. Mes jambes et mes cuisses ont fait d'abord un angle obtus, et puis un angle égal, et enfin un aigu ; mes cuisses et mon corps en font un autre, et, ma tête se penchant sur mon estomac, je ne ressemble pas mal à un Z.
Página 29 - ... pour avoir une grande suite de chambres, à exhausser les planchers, et à faire des portes et des fenêtres hautes et larges et vis-à-vis les unes des autres; et cela est si...
Página 272 - II n'était ni trop gras ni trop maigre; il avait la taille plus grande que petite, le port noble, la jambe belle; il marchait gravement, avait l'air très-sérieux, le nez gros, la bouche grande, les lèvres épaisses, le teint brun, les sourcils noirs et forts, et les divers mouvements qu'il leur donnait lui rendaient la physionomie extrêmement comique.
Página 135 - Voyez-vous, monsieur, si nos vers vivent après nous, toute la gloire que nous en pouvons espérer est qu'on dira que nous avons été deux excellents arrangeurs de syllabes, et que nous avons eu une grande puissance sur les paroles, pour les placer si à propos chacune en leur rang, et que nous avons été tous deux bien fous de passer la meilleure partie de notre âge en un exercice si peu utile au public et à nous...

Información bibliográfica