Histoire de la vie politique et privée de Louis-Philippe, Volumen1

Portada
Dufour et Mulat, 1852 - 320 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 10 - Dans l'ordre naturel , les hommes étant tous égaux , leur vocation commune est l'état d'homme; et quiconque est bien élevé pour celui-là, ne peut mal remplir ceux qui s'y rapportent.
Página 46 - Il n'ya plus, pour aucune partie de la nation, ni pour aucun individu, aucun privilège ni exception au droit commun de tous les Français. Il n'ya plus ni jurandes, ni corporations de professions, arts et métiers.
Página 21 - Sire, je supplie Votre Majesté de permettre que je dépose à ses pieds et dans le sein de la cour la déclaration, que je regarde cet enregistrement comme illégal, et qu'il serait nécessaire, pour la décharge des personnes qui sont censées y avoir délibéré, d'y ajouter que c'est par exprès commandement du roi.
Página 244 - La réunion des députés , actuellement à Paris, a pensé qu'il était urgent de prier SAR monseigneur le duc d'Orléans de se rendre dans la capitale pour y exercer les fonctions de lieutenant général du royaume , et de lui exprimer le vœu de conserver les couleurs nationales; elle a , de plus , senti la nécessité de s'occuper , sans relâche, d'assurer à la France, dans la prochaine session des chambres , toutes les garanties indispensables pour la pleine et entière exécution de la charte...
Página 277 - Messieurs les Députés, Paris, troublé dans son repos par une déplorable violation de la Charte et des lois, les défendait avec un courage héroïque. Au milieu de cette lutte sanglante, aucune des garanties de l'ordre social ne subsistait plus. Les personnes, les propriétés, les droits, tout ce qui est précieux et cher à des hommes et à des citoyens courait les plus graves dangers. Dans cette absence de tout pouvoir public le vœu de mes concitoyens s'est tourné vers moi; ils m'ont jugé...
Página 231 - ... •Et attendu d'une part que la chambre des députés n'ayant pas été constituée , n'a pu être légalement dissoute ; d'autre part , que la tentative de former une autre chambre des députés , d'après un mode nouveau et arbitraire , est en contradiction formelle avec la Charte constitutionnelle et les droits acquis des électeurs ; les soussignés déclarent qu'ils se considèrent toujours comme légalement élus à la...
Página 43 - J'oserai dire qu'après avoir fait tant de sacrifices à l'intérêt du peuple et à la cause de la liberté, il ne m'est...
Página 260 - La France est libre. Le pouvoir absolu levait son drapeau ; l'héroïque population de Paris l'a abattu. Paris attaqué a fait triompher par les armes la cause sacrée qui venait de triompher en vain dans les élections. Un pouvoir usurpateur de nos droits , perturbateur de notre repos , menaçait à la fois la liberté et l'ordre ; nous rentrons en possession de l'ordre et de la liberté.
Página 216 - ... fait du concours permanent des vues politiques de votre gouvernement avec les vœux de votre peuple la condition indispensable de la marche régulière des affaires publiques. Sire, notre loyauté, notre dévouement nous condamnent à vous dire que ce concours n'existe pas.
Página 165 - Dans votre vieillesse, entourés et considérés de vos concitoyens, ils vous entendront avec respect raconter vos hauts faits, vous pourrez dire avec orgueil : Et moi aussi je faisais partie de cette Grande Armée qui est entrée deux fois dans les murs de Vienne, dans ceux de Rome, de Berlin, de Madrid, de Moscou, qui a délivré Paris de la souillure que la trahison et la présence de l'ennemi y ont empreinte.

Información bibliográfica