Correspondance littéraire, philosophique et critique de Grimm et de Diderot, depuis 1753 jusqu'en 1790, Volumen16

Portada
Furne, 1829
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 384 - Viselli : 105 est modus in rebus, sunt certi denique fines, quos ultra citraque nequit consistere rectum.
Página 319 - ... de la force . Convenir avec un souverain qu'il est le maître absolu pour le bien , c'est convenir qu'il est le maître absolu pour le mal , tandis qu'il ne l'est ni pour l'un , ni pour l'autre. Il me semble que l'on a confondu les idées de père avec celles de roi. Peuples, ne permettez pas à vos prétendus maîtres de faire même le bien contre votre volonté générale...
Página 268 - C'est maintenant, Seigneur, que vous laisserez mourir en paix votre serviteur selon votre parole : puisque mes yeux ont vu le Sauveur que vous nous avez donné, et que vous avez destiné pour être, à la face de tous les peuples, la lumière qui éclairera les nations, et la gloire de votre peuple d'Israël.
Página 176 - ... verum ubi plura nitent in carmine, non ego paucis offendar maculis, quas aut incuria fudit aut humana parum cavit natura.
Página 183 - ... c'est manquer son but. Je vous sais trop honnête homme pour attribuer vos refus à la vanité, je sais que la cause n'en est que l'amour du repos pour cultiver les lettres et l'amitié ; mais à quoi tient-il? Venez avec tous vos amis; je vous...
Página 381 - ... cum prorepserunt primis animalia terris, mutum et turpe pecus, glandem atque cubilia propter 100 unguibus et pugnis, dein fustibus, atque ita porro pugnabant armis...
Página 354 - Elle a joué sans interruption depuis ce moment avec un succès et des applaudissemens , dont il est impossible de se faire une idée quand on n'a jamais vu l'ivresse et l'enthousiasme de Paris. Elle est fille d'un acteur de province, et on l'a vue, dans sa tendre enfance, jouer de petits rôles sur le théâtre de Cadix. Son père lui remarquant des dispositions heureuses, et i. Il règne dans ce tableau de l'enthousiasme du public pour mademoiselle...
Página 176 - Mais je ne puis souffrir qu'un fat, dont la mollesse N'a rien pour s'appuyer qu'une vaine noblesse, Se pare insolemment du mérite d'autrui, Et me vante un honneur qui ne vient pas de lui...
Página 181 - II joignit l'art de plaire au malheur de médire : Le miel que cette abeille avait tiré des fleurs Pouvait de sa piqûre adoucir les douleurs; Mais pour un lourd frelon méchamment imbécile ', Qui vit du mal qu'il fait, et nuit sans être utile, On écrase à plaisir cet insecte orgueilleux, Qui fatigue l'oreille et qui choque les yeux.
Página 186 - ... ce fils me tient si fort à cœur, et vous m'êtes si nécessaire, que peutêtre je vous presse trop. Pardonnez mon indiscrétion en faveur de la cause , et soyez assuré que c'est l'estime qui m'a rendue si intéressée. Signé CATHERINE. Dans toute cette lettre je n'ai employé que les sentimens que j'ai trouvés dans vos ouvrages ; vous ne voudriez pas vous contredire.

Información bibliográfica