Essai sur l'éloquence de la chaire, panégyriques, éloge et discours, Volumen3

Portada
Chez P.J. Gayet, Libraire, 1827 - 693 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 214 - Le discours de l'apôtre est simple; mais ses pensées sont toutes divines. S'il ignore la rhétorique, s'il méprise la philosophie, Jésus-Christ lui tient lieu de tout ; et son nom, qu'il a toujours à la bouche, ses mystères, qu'il traite si divinement, rendront sa simplicité toute-puissante. Il ira, cet ignorant dans l'art de bien dire, avec cette locution rude, avec...
Página 215 - Il poussera encore plus loin ses conquêtes, il abattra aux pieds du Sauveur la majesté des faisceaux romains en la personne d'un proconsul, et il fera trembler dans leurs tribunaux les juges devant lesquels on le cite. Rome même entendra sa voix ; et un jour cette ville maîtresse se tiendra bien plus honorée d'une lettre du style de Paul, adressée à ses citoyens, que de tant de fameuses harangues qu'elle a entendues de son Cicéron.
Página 215 - Il ira, cet ignorant dans l'art de bien dire, avec cette locution rude, avec cette phrase qui sent l'étranger, il ira en cette Grèce polie, la mère des philosophes et des orateurs, et, malgré la résistance du monde, il y établira plus d'églises que Platon n'ya gagné de disciples par cette éloquence qu'on a crue divine.
Página 81 - IX, dit-il, paraissait un prince destiné à réformer l'Europe, si elle avait pu l'être, à rendre la France triomphante et policée, et à être en tout le modèle des hommes. Sa piété, qui était celle d'un anachorète, ne lui ôta aucune vertu de roi. Une sage économie ne déroba rien à sa libéralité. Il sut accorder une politique profonde avec une justice exacte, et peut-être est-il le seul souverain qui mérite cette louange. Prudent et ferme dans le conseil , intrépide dans...
Página 216 - Nouveau , saisir l'économie de la religion , et en combiner les parties pour en faire un tout harmonieux et sublime. Au lieu de citer les livres saints en fastidieux érudit , il s'en sert en orateur plein de nerf et de verve. Il ne rapporte pas sèchement des passages , mais il présente des traits qui forment des tableaux , et il fond si bien les pensées de...
Página 244 - Dieu le sait, marcher dans la voie des ténèbres. Mais, afin qu'il ne semble pas que je veuille faire , aujourd'hui , une invective inutile, je vous proposerai une doctrine solide ; et conduirai ce discours, si Dieu le permet, avec une telle modération...
Página 52 - Louis eurent des effets qu'on n'auroit pas dû attendre du chef-d'œuvre de la législation. Il faut quelquefois bien des siècles pour préparer des changements : les événements mûrissent, et voilà les révolutions (i). En effet, messieurs, la révolution législative...
Página 16 - Hélas ! il ne vécut pas jusqu'au lundi ; et ce fut le vendredi que le plus exécrable des parricides rendit nos pères orphelins , et fit verser à toute la France des larmes qu'une révolution de près de deux siècles n'a pas encore pu tarir.
Página 244 - Juifs2, que le plus tendre désir de mon cœur, et la plus ardente prière que je présente tous les jours à mon Dieu est pour leur salut. Je ne puis voir sans une extrême douleur les entrailles de la sainte...
Página 72 - ... des moments opportuns , saisir le point de maturité des projets utiles , et s'attacher aux établissements durables , enfin d'un zèle ardent et inébranlable, d'un attrait de persuasion qui rallie toutes les...

Información bibliográfica