Ruelles, salons, et cabarets: histoire anecdotique de la littérature française, Volumen1

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Contenido


Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 262 - Il dit et il fait mieux qu'il ne sait ; ce sont en lui comme deux âmes qui ne se connaissent point, qui ne dépendent point l'une de l'autre, qui ont chacune leur tour, ou leurs fonctions toutes séparées. Il...
Página 134 - Ce n'est pas que le péril où je me trouve ne soit fort grand , puisqu'au moment où je vous écris les cloches sonnent pour la vingt-deuxième personne qui est morte aujourd'hui. Ce sera pour moi quand il plaira à Dieu.
Página 64 - Il faut écrire à la moderne. Démosthène et Virgile n'ont point écrit en notre temps, et nous ne saurions écrire en leur siècle. Leurs livres quand ils les firent étaient nouveaux, et nous en faisons tous les jours de vieux.
Página 37 - Il avait le visage assez agréable, un grand nez, la bouche belle, les yeux pleins de feu, la physionomie vive, des traits fort marqués, et propres à être transmis à la postérité dans une médaille ou dans un buste. Sa prononciation n'était pas...
Página 79 - Et ne reçoit d'autrui ni blâme ni louange, flmite qui voudra les merveilles d'autrui : Malherbe a très bien fait, mais il a fait pour lui; Mille petits voleurs l'écorchent tout en vie. Quant à moi ces larcins ne me font point d'envie. J'approuve que chacun écrive à sa façon : J'aime sa renommée et non pas sa leçon.
Página 175 - Pour vivre heureux, il faut faire peu de réflexions sur la vie, mais sortir souvent comme hors de soi, et parmi les plaisirs que fournissent les choses étrangères, se dérober la connaissance de ses propres maux.
Página 178 - Une belle femme qui a les qualités d'un honnête homme est ce qu'il ya au monde d'un commerce plus délicfcux : l'on trouve en elle tout le mérite des deux sexes.
Página 133 - Les oracles ont cessé; Colletet est trépassé. Dès qu'il eut la bouche close, Sa femme ne dit plus rien ; Elle enterra vers et prose Avec le pauvre chrétien. En cela je plains son zèle ; Et ne sais au par-dessus Si les Grâces sont chez elle; Mais les Muses n'y sont plus.
Página 14 - Coiffé d'un froc bien raffiné , Et revêtu d'un doyenné Qui lui rapporte de quoi frire , Frère René devient messire Et vit comme un déterminé. Un prélat riche et fortuné , Sous un bonnet enluminé , En est , s'il le faut ainsi dire , Coiffé. Ce n'est pas que frère René D'aucun mérite soit orné, Qu'il soit docte , qu'il sache écrire , Ni qu'il dise le mot pour rire ; Mais seulement c'est qu'il est né Coiffé.
Página 156 - Si vous voulez savoir en quoi les Précieuses font consister leur plus grand mérite, je vous dirai que c'est à aimer tendrement leurs amants sans jouissance, et à jouir solidement de leurs maris avec aversion.

Información bibliográfica