Les accouchements dans les beaux-arts, dans la littérature et au théatre

Portada
Steinheil, 1894 - 590 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 322 - RIEN ne pèse tant qu'un secret: Le porter loin est difficile aux dames ; Et je sais même sur ce fait Bon nombre d'hommes qui sont femmes.
Página 338 - UNE montagne en mal d'enfant Jetait une clameur si haute Que chacun, au bruit accourant, Crut qu'elle accoucherait sans faute D'une cité plus grosse que Paris : Elle accoucha d'une souris. Quand je songe à cette fable, Dont le récit est menteur Et le sens est véritable, Je me figure un auteur Qui dit : Je chanterai la guerre Que firent les Titans au maître du tonnerre.
Página 489 - Mon fils, il y aura bientôt vingt ans que je vous arrosai des premières larmes que vous m'ayez fait répandre. Mon cœur s'épanouit en voyant en vous un ami que la nature me donnait.
Página 548 - Coiffé d'un froc bien raffiné , Et revêtu d'un doyenné Qui lui rapporte de quoi frire , Frère René devient messire , Et vit comme un déterminé. Un prélat riche et fortuné , Sous un bonnet enluminé, En est , s'il le faut ainsi dire , Coiffé.
Página 539 - ... c'était la nature qui contrariait la loi, car un second enfant naissait au bout des délais ordinaires. — « Tout s'est passé selon la règle établie », dit l'avocat, interrogé de nouveau, et, pour vous en convaincre, il me suffit d'achever la lecture de l'article du Coutumier : Trun en Trunois, Les femmes accouchent au bout de trois mois. Mais.... seulement la première fois. Ce sera le mot de la fin ! Lorsque la Normandie cessa d'être une province, elle fut divisée en cinq départements,...
Página 489 - Dieu 1 qui m'avez accordé cet enfant, si je manque aux soins que vous m'imposez en ce jour, ou s'il ne doit pas y répondre, ne regardez point à la joie de sa mère, reprenez-le.
Página 544 - L'accouchée est dans son lit , plus parée que une épousée, coiffée à la coquarte , tant que diriez que c'est la tête d'une marote ou d'une idole. Au regard des brasseroles , elles sont de satin cramoisi, ou satin paille, satin blanc, velours, toile d'or ou toile d'argent, ou autre sorte que savent bien prendre ou choisir.
Página 491 - Je ne veux plus te déguiser tous les détails de mon affront ; écoute. Un certain Léon d'Astorga, qui fut jadis mon page, et que l'on nommait Chérubin...
Página 259 - ... dormir, il se réveille pour y retourner. Ses lèvres ont un amour inexprimable, et, quand elles s'y collent, elles y font à la fois une douleur et un plaisir, un plaisir qui va jusqu'à la douleur, ou une douleur qui finit par un plaisir ; je ne saurais t'expliquer une sensation qui du sein rayonne en moi jusqu'aux sources de la vie, car il me semble que ce soit un centre d'où partent mille rayons qui réjouissent le cœur et l'âme.
Página 391 - ... aujourd'hui une collection qui ne laisse plus d'excuse au jeune écrivain qui ne demande que des exemples. L'extrême activité de M. le chevalier de Cubières, et son admirable régularité dans les Almanachs, devraient faire rougir plus d'un homme de lettres. Nous avons en ce moment onze Recueils de vers sous les yeux, auxquels tout manquerait plutôt que M. le chevalier de Cubières; et ce n'est pas un seul morceau à chacun qu'il distribue mesquinement; ce sont des douzaines de pièces à...

Información bibliográfica