Lettres sur l'Amérique du Nord, Volumen2

Portada
Wouters, 1844
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Contenido

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 264 - Ministre du travail et de la prévoyance sociale, après avis des Chambres de commerce et des Chambres consultatives des arts et manufactures et...
Página 291 - ... dirigés par les ordres religieux. Ainsi les créations les plus libérales ont été immolées au nom de la liberté , dans la guerre d'extermination que nos pères déclarèrent au passé.
Página 82 - Yankee n'a pas de racines dans le sol ; il est étranger au culte de la terre natale et de la maison paternelle ; il est toujours en humeur d'émigrer... Il vendra la maison de son père comme de vieux habits, de vieux galons. Il est dans sa destinée de pionnier de ne s'attacher à aucun lieu, à aucun édifice, à aucun objet.
Página 285 - Il est convenu de regarder celui-ci comme une machine qu'on loue, dont on se sert et que l'on paie tout juste pendant le temps qu'on en a besoin ; de même, aux yeux d'un grand nombre de prolétaires, le bourgeois est un ennemi dont on n'accepte la supériorité que parce qu'il est le plus fort...
Página 127 - Aussi la population noire pullule-t-elle plus ici que ne le fait chez nous la population des campagnes. Notre paysan fait autant d'enfants que le noir de la Caroline ou de la Virginie; mais chez nous, la mort, que la misère amène par la main, est active à repousser des...
Página 294 - De pourvoir à ce que la milice soit organisée, armée et disciplinée, et de disposer de cette partie de la milice qui peut se trouver employée au service des États-Unis, en laissant aux États respectifs la nomination des officiers, et le soin d'établir dans la milice la discipline prescrite par le congrès ; 17°...
Página 155 - ... l'affranchissement des noirs est aussi de l'ordre moral en ce qui concerne l'esclave. Pour qu'il puisse être admis à la liberté , il faut qu'il soit initié à la dignité et aux devoirs de l'homme , qu'il travaille pour payer son tribut à la société et pour maintenir honorablement son existence et celle des siens , qu'il se plie à obéir autrement que sous la menace du fouet. Il faut qu'il porte en lui les sentiments constitutifs de la personnalité , et avant tout, celui de la famille;...
Página 192 - ... des siècles. En dessous , s'étend une bourgeoisie nombreuse, en deux parties fort distinctes : l'une , la bourgeoisie active , embrasse le commerce, l'industrie , la classe bien rare encore des industriels agricoles ou propriétaires producteurs, les gens de loi et les professions libérales ; l'autre , désignée quelquefois sous le nom de bourgeoisie oisive * , est formée des détenteurs inactifs du sol , gens qui tirent de leurs terres, par l'intermédiaire de leurs fermiers ou colons...
Página 138 - ... et il ne faudrait pas qu'ils remontassent loin dans leur histoire pour retrouver des faillites de banques en masse. C'est une foi raisonnée , c'est un courage réfléchi. L'hiver passé, l'on savait que telle banque de la campagne, dans l'État de New-York, n'avait que cinq dollars écus, pour cent dollars de papier en circulation, et même moins encore. En pareil cas, nous, Français, nous eussions crié sauve qui peut ! et nous nous fussions précipités sur la banque pour avoir de l'or en...
Página 133 - Il ya plutôt à se féliciter de leur insuccès qu'à le déplorer, car ils eussent semé, non le goût du travail, mais les germes de dissolution sociale.

Información bibliográfica