Lettres sur l'Amérique du nord, Volumen1

Portada
Wouters et Cie, 1844
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Contenido

Vote defonds pour aider la compagnie du chemin de fer de NewYork au lac Érié Ibid
7
Avances du Maryland pour les travaux publics Ibid
8
Exportations indigènes de la France de lAngleterre et des ÉtatsUnis Ibid
10
Changement des frontières de lÉtat dOhio 236
12
Travaux publics dans lÉtat dIndiana Ibid
13
Souscription du Massachusetts au Western rail road Ibid
14
Récapitulation des travaux publics des ÉtatsUnis Tableaux statis tiques Travaux publics dAngleterre et de France Quelquesunes des mesures financiè...
15
LE cHEMIN DE FER DE PARIs A LoNDREs Analogie de certains phénomènes
17
Entreprises géologiques Cartes géologiques de divers États Carte de France 251
18
LEs voiEs DE coMMUNICATIoN Division hydrographique politique
20
Solde de la marine française et de la marine américaine 253
22
Exportation des ÉtatsUnis en coton 24
24
Répression des coalitions Ibid
25
LIvERPooL ET soN cHEMIN DE FER Vue du chemin de fer Des chemins
26
Sociétés de tempérance 241
31
Des expéditions scientifiques 244
34
GUERRE DU PRÉsIDENT DEs ÉTATsUNIs coNTRE LA BANQUE État de
35
Production et consommation du coton sur le globe 246
37
De la population des ÉtatsUnis Accroissement relatif des divers Etats Accroissement des blancs des esclaves des gens de couleur libres 248
38
Frais de lémancipation des esclaves Antilles anglaises États Unis
39
Dégradation des gens de couleur Ibid
40
Des écoles régimentaires Leurs faibles résultats Le peu dencoura
41
De lesclavage dans les républiques 259
42
LA DÉMoCRATIE LA BANQUE Tentatives démocratiques en France
43

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 70 - Colonisateur par excellence, l'Américain-type, celui qui n'est pas plus ou moins européanisé, l'Yankee pur, en un mot, n'est pas seulement travailleur, c'est un travailleur ambulant. Il n'a point de racines dans le sol ; il est étranger au culte de la terre natale et de la maison paternelle ; il est toujours en humeur d'émigrer, toujours prêt à partir, avec le premier bateau à vapeur qui passera, des lieux même où il est débarqué à peine.
Página 164 - Dans les cas difficiles , il recule devant une décision, et s'estime heureux d'en laisser la responsabilité à l'autorité législative : par le fait , il convie les chambres à administrer , quoique entre elles et lui il soit convenu qu'elles ne doivent aucunement s'immiscer dans l'administration. Les grandes institutions gouvernementales, telles que le Conseil d'État, la Cour de Cassation et la Cour des Comptes , suivant les mêmes errements , se font aujourd'hui un point d'honneur de contribuer...
Página 209 - ... puissants, d'avoir une aristocratie, c'est-à-dire un corps, héréditaire ou non, qui conserve et perpétue les traditions, donne de l'esprit de suite à la politique, et se voue à l'art le plus difficile de tous, qu'aujourd'hui cependant tout le monde croit savoir sans l'avoir appris, eelui de gouverner. Un peuple sans aristocratie pourra briller dans les lettres et les arts, mais sa gloire politique me semble devoir être passagère comme un météor.
Página 200 - ... ce qui démontre clairement que cette bourgeoisie ne conserve plus sa prédominance qu'en opposant aux masses la force des masses elles-mêmes : position critique à faire frémir, et qu'il est impossible de faire durer, car toutes les baïonnettes commencent à être intelligentes.
Página 220 - ... à tout le reste de la famille humaine par un inconcevable mélange de sagacité , d'énergie et d'audace , par une admirable aptitude aux affaires, par un infatigable amour du travail, et , avant tout , parce qu'elle a été la première à reconnaître et à consacrer les droits des classes laborieuses, jusque-là traitées comme une vile matière.
Página 24 - New-York, voilà la reine du littoral ! Cette ville occupe une île allongée entourée par deux fleuves (la rivière du nord et la rivière de l'est], où des navires de tout tonnage et en nombre infini peuvent venir à quai. Son port est à l'abri des gelées, excepté dans les hivers exceptionnels. Il est accessible, par tous les vents, aux petits navires; sauf par les vents de nord-ouest, il est toujours ouvert aux bâtiments les plus forts.

Información bibliográfica