Revue encyclopédique: liberté, égalité, association, Volumen22

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 457 - Charles-Neuf, quand ses mains frénétiques Frappaient d'un plomb dévot des sujets hérétiques; Qui, se signant le front, l'air contrit, l'œil fervent, Pour immoler Henri s'échappait d'un couvent ; Dont partout aujourd'hui la tortueuse audace Se mêle en habit court aux nouveaux fils d'Ignace ; Qui prêche sous le frac, rampe sous le surplis, Cache son embonpoint sous sa robe à longs plis, Malgré ses trois mentons vante ses abstinences, Se glisse incognito de la chaire aux finances, Résigné,...
Página 372 - C'est le bon sens, la raison qui fait tout. Vertu, génie, esprit, talent et goût. Qu'est-ce vertu ? raison mise en pratique ; Talent ? raison produite avec éclat ; Esprit ? raison qui finement s'exprime ; Le goût n'est rien qu'un bon sens délicat ; Et le génie est la raison sublime.
Página 346 - Grammaire comparée des langues de l'Europe latine, dans leurs rapports avec la langue des troubadours, Paris, Didot, 1821 (t.
Página 338 - Et moi aussi, on voulait, il ya peu de jours, me porter en triomphe, et maintenant on crie dans les rues la grande trahison du comte de Mirabeau. « Je n'avais pas besoin de cette leçon pour savoir qu'il est peu de distance du Capitole à la roche Tarpéienne ; mais l'homme qui combat pour la raison, pour la patrie, ne se tient pas si aisément pour vaincu.
Página 336 - Je l'ai dite assez fortement peut-être, quand je parlais contre les puissants : je serais indigne des fonctions qui me sont imposées, je serais indigne d'être compté parmi les amis de la liberté, si je dissimulais ma pensée, quand je penche pour un parti mitoyen entre l'opinion de ceux que j'aime et que j'honore, et l'avis des hommes qui ont...
Página 335 - Fontaine-Française, le seul conquérant légitime, le meilleur de tous les grands hommes, avait une si haute idée de son projet, qu'il ne comptait plus pour rien toute sa gloire passée, et qu'il ne fondait plus sa renommée que sur le succès de cette conquête immortelle de la paix. Quatre jours avant sa mort, il écrivait à Sully : Si je vis encore lundi, ma gloire commencera lundi.
Página 338 - Consultez-les, ils vous diront : « Donnez au roi tout ce qui peut faire sa gloire et sa grandeur : qu'il commande seul, qu'il dispose de nos armées, qu'il nous défende quand la nation l'aura voulu ; mais n'affligez pas son cœur en lui confiant le droit terrible de nous entraîner dans une guerre, de faire couler le sang avec abondance,...
Página 509 - mœurs , des usages , des institutions civiles et religieuses , des > traditions et des monumens ; en comparant les élémens des » langues, relativement à l'analogie des mots et aux formes » grammaticales , et en prenant en considération les moyens de » communication , d'après les positions géographiques , les vents » régnans, les courans et l'état de la navigation.
Página 339 - Je ne suivrai pas cet exemple. Je ne crois pas qu'il soit plus conforme aux convenances de la politique qu'aux principes de la morale, d'affiler le poignard dont on ne saurait blesser ses rivaux sans en ressentir bientôt sur son propre sein les atteintes. Je ne crois pas que des hommes qui doivent servir la cause publique en véritables frères d'armes, aient bonne grâce à, se combattre en vils gladiateurs, à lutter d'imputations et d'intrigues, et non de lumières et de...
Página 441 - Essai historique et philosophique sur les noms d'hommes, 'de peuples et de lieux, considérés principalement dans leurs rapports avec la civilisation.

Información bibliográfica