Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours: avec les renseignements bibliographiques et l'indication des sources à consulter, Volumen36

Portada
Hoefer (M., Jean Chrétien Ferdinand)
Firmin Didot frères, fils et cie, 1861
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 121 - point de compliment sur la prise de Philisbourg ; vous « aviez une bonne armée, des bombes, du canon, et « Vauban. Je ne vous en fais point aussi sur ce que vous « êtes brave : c'est une vertu héréditaire dans votre « maison ; mais je me réjouis avec vous de ce que vous «êtes libéral, généreux, humain, et faisant valoir les « services de ceux qui font bien : voilà sur quoi je vous
Página 187 - ... on retrancha ou on adoucit tout ce qui pouvait être condamné par un cardinal ou par un ministre.
Página 313 - Conjectures sur la réunion de la Lune à la Terre, et des Satellites en général à leur Planète principale; à l'aide desquelles on...
Página 191 - Chose admirable! la religion chrétienne, qui ne semble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie , fait encore notre bonheur dans celle-ci.
Página 59 - C'est merveille du fruict que chacun y fit. Mon père et ma mère y apprindrent assez de Latin pour l'entendre, et en acquirent à suffisance pour s'en servir à la nécessité, comme firent aussi les autres domestiques qui estoient plus attachez à mon service.
Página 387 - J'ai bonne mine; la gorge assez bien faite; les bras et les mains pas beaux, mais la peau belle, ainsi que la gorge. J'ai la jambe droite et le pied bien fait ; mes cheveux sont blonds et d'un beau cendré ; mon visage est long, le tour en est beau ; le nez grand et aquilin; la...
Página 65 - Au moyen de quoi, il était contraint d'avoir recours à sa plume pour faire entendre ses volontés. Et comme il sentit sa fin approcher, il pria par un petit bulletin sa femme de semondre11 quelques gentilshommes voisins, afin de prendre congé d'eux.
Página 69 - Si c'eust esté pour rechercher la faveur du monde, ie me feusse paré de beautez empruntées : ie veulx qu'on m'y veoye en ma façon simple , naturelle et ordinaire, sans estude et artifice; car c'est moy que ie peinds. Mes deffauts s'y liront au vif, mes imperfections et ma forme naïfve, autant que la révérence publique me l'a permis.
Página 187 - Quant à mon métier de président, j'ai le cœur très-droit : je comprenais assez les questions en elles-mêmes ; mais quant à la procédure, je n'y entendais rien. Je m'y suis pourtant appliqué ; mais ce qui m'en dégoûtait le plus, c'est que je voyais à des bêtes le même talent qui me fuyait, pour ainsi dire.
Página 601 - Nouvelles expériences sur l'adhérence des pierres et des briques posées en bain de mortier ou scellées en plâtre, le frottement des axes de Rotation, la variation de tension des Courroies ou cordes sans...

Información bibliográfica