Mémoires sur Napoléon, le Directoire, le Consulat, l'Empire et la Restauration, Volumen5

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 385 - attentat contre la république, sera puni de mort. » — Article 2 e ( du 6 octobre 1791 . « Toute conspi« ration et complot, tendant à troubler l'état par une « guerre civile, en armant les citoyens les uns contre « les autres, ou contre l'exercice de l'autorité légitime,
Página 97 - L'intérêt de ma gloire et celui de mon bonheur sembleraient avoir marqué le terme de ma vie publique , au moment où la paix du monde est proclamée.
Página 376 - ... tramés par cette dernière puissance contre la sûreté intérieure et extérieure de la république ; sera traduit à une commission militaire, composée de sept membres nommés par le général gouverneur de Paris, et qui se réunira à Vincennes. ART. II. Le grand-juge, le ministre de la guerre et le général, gouverneur de Paris, sont chargés de l'exécution du présent arrêté.
Página 378 - ... l'unanimité des voix l'a déclaré coupable et lui a appliqué l'art... de la loi du... ainsi conçu et, en conséquence, l'a condamné à la peine de mort. Ordonne que le présent jugement sera exécuté de suite, à la diligence du capitaine rapporteur, après en avoir donné lecture, en présence des différents détachements des corps de la garnison, au condamné.
Página 115 - ... l'égalité , la prospérité de la France seront à l'abri des caprices du sort et de l'incertitude de l'avenir. Le meilleur des peuples sera le plus heureux, comme il est le plus digne de l'être, et sa félicité contribuera à celle de l'Europe entière.
Página 385 - Ier (du 6 octobre 1791). Tout complot on attentat contre la république sera puni de mort. « Art. II. (Id. ). Toute conspiration et complot tendant à troubler l'Etat par une guerre civile, en armant les citoyens les uns contre les autres, ou contre l'exercice de l'autorité légitime , sera puni de mort.
Página 103 - ... plus que l'image d'une famille réunie, et l'expérience qu'ils ont faite de leur gouvernement les a éclairés sur la valeur de leur premier choix. Qu'ils manifestent leur volonté dans toute sa franchise et dans toute son indépendance,, elle sera obéie; quelle que soit ma destinée, Consul ou citoyen, je n'existerai que pour la grandeur et la félicité de la France.
Página 292 - Lajollais, l'ami, le confident de Pichegru, va furtivement de Paris à Londres , revient de Londres à Paris, porte à Pichegru les pensées du général Moreau, rapporte au général Moreau les pensées et les desseins de Pichegru et de ses associés. Les brigands de Georges préparent dans Paris même tout ce qui est nécessaire à l'exécution des projets communs. » Un lieu est assigné entre Dieppe et...
Página 90 - d'autre récompense que l'affection de mes con« citoyens ; heureux , s'ils sont bien convaincus « que les maux qu'ils pourraient éprouver seront « toujours pour moi les maux les plus sensibles ; « que la vie ne m'est chère que par les services « que je puis rendre à la patrie ; que la mort
Página 96 - Dans les trois années qui viennent de s'écouler , la fortune a souri à la république ; mais la fortune est inconstante , et combien d'hommes qu'elle avait comblés de ses faveurs , ont vécu trop de quelques années...

Información bibliográfica